RICHARD SAVOIE

PEINTRE

 

 

Richard Savoie est né à Moncton (N.B.) à la toute fin des années cinquante. Cinquième enfant d'une famille de neuf, une partie de son enfance se déroule paisiblement sur les bords de l'océan.
Sa mère découvre que son fils est " doué " pour les arts plastiques; elle l'encourage donc à dessiner et à peindre. La famille déménage et Richard Savoie complète ses études secondaires en banlieue nord de Montréal. Ce n'est qu'après la fin de ces études qu'on pourra voir ses premiers paysages.
Un jour, il se retrouve devant une vingtaine d'aquarelles de Marc-Aurèle Fortin, chez le collectionneur Fernand Thibault. Il a alors seulement 17 ans environ mais c'est à ce moment-là qu'il décide de devenir peintre. Il suit des cours avec l'artiste peintre Gabrielle Messier et, quelques années plus tard, avec Yolaine Lefebvre.
Il travaille à partir de croquis ou de photographies et s'inspire autant de paysages sauvages que de scènes urbaines. La lumière est tantôt transparente en terme de profondeur, tantôt opaque suivant les caprices de l'éclairage et le rythme des saisons. On devine que ses saisons préférées sont l'automne et l'hiver. La plupart de ses paysages illustrent des scènes de fin de journée ou de nuit. Quant aux scènes urbaines, elles ont pour sujets les maisons cossues du 'Golden Square Mile' de Montréal et de Westmount et les petites rues du Vieux-Québec. Il affectionne particulièrement la tombée du jour, sous la neige, au mois de décembre. Une chaude lumière jaune scintille aux fenêtres des maisons, des boutiques et des commerces, qu'il n'hésite pas à identifier en peignant les enseignes publicitaires.
Les scènes sont récentes et contemporaines mais le traitement chaleureux et le choix des couleurs donnent à ses tableaux un air vieillot. On entend presque le bruit feutré de la ville, assourdi par la neige qui tombe doucement. Certains personnages déambulent lentement sur le trottoir, sans se presser, prenant le temps de vivre. Le choix des sujets suggère un certain luxe, un certain calme bourgeois. On devine, derrière ces fenêtres chaudement éclairées, des gens attablés devant un bon repas aux temps des Fêtes…On a le goût de frapper à la porte et de les y rejoindre à la chaleur!
En 1998 et 1999, certains des ses tableaux ont été sélectionnés pour illustrer une série de cartes de Noël pour le compte de Publi-Tact et de Créations Pour Le Dire. Depuis 1986, Richard Savoie a tenu une quinzaine d'expositions solo et de groupe dans la région de Montréal ainsi qu'à Winnipeg, Calgary et Victoria.
Les œuvres de Richard Savoie font partie de plusieurs collections privées, publiques et d'entreprises réparties au Canada, aux Etats-Unis et en Europe. On y retrouve des banques et institutions financières, des sociétés d'assurance, des cabinets d'avocats et de comptables.